• Bio ne rime pas toujours avec écolo

    NON A L'INDUSTRIALISATION DU BIO !

     

    Dans certaines enseignes spécialisées bio, les produits sont rarement issus du cru local, on y vend des tomates en hiver, les produits sont sur-emballés, il arrive même qu'il n'y ait qu'un seul centre d'approvisionnement dans toute la France (bonjour l'empreinte carbone )…


    Et sans évoquer les rayons bio des grandes surfaces qui renforcent le risque de l’industrialisation du bio par la création de monocultures ou de monoélevages.

    Extrait de "consom'actions", magazine du réseau Biocoop n°58 qui prend l'exemple d'une ratatouille bio : " les légumes sont certes bio mais peuvent être cultivés très loin, par une main-d'oeuvre sous payée ou dans des tunnels chauffés l'exploitation des producteurs. On pourra aussi y trouver des sucres, des épaississants. La ratatouille bio fabriquée spécialement pour Biocoop dans le sud-ouest de la France est faite avec des légumes locaux, majoritairement frais, cultivés en plein champ ou sous serre non chauffée, un peu de sel et d'huile et c'est tout ! Elle est conditionnée au kilo, réduisant ainsi les emballages."

    "Vérifications, sélection, construction de filières, conception de produits, tout cela nécessite beaucoup de travail... et a un prix !"


    Pire, l'industrialisation du bio se manifeste par de la pression qu’exerce de nombreux opérateurs pour alléger les cahiers des charges du bio sous prétexte de pouvoir fournir davantage de produits toujours plus bas : du bio plus vraiment bio donc... "Les dérogations sont toujours plus nombreuses pour faire introduire des ingrédients non bio à hauteur de 5%. Trouver dans les produits bio des épaississants-gélifiants, carraghénanes, gomme xanthanne, farine de guar ou de caroube, tous rétenteurs d'eau utilisés dans l'alimentation industrielle, dont l'effet sur la santé est loin d'être jugé inoffensif". Extrait de l'article du Monde diplomatique mars 1999 page 27 "Main basse sur les produits bio" par Chantal le Noallec, présidente de l'association UNion des consommateurs de la bio.